Horaire
d'automne

Consulter
Enquête Origine-Destination 2017 - EOD2017 En savoir plus Fermer l'alerte
Horaire de Fêtes 2017-2018 - Transport en commun régulier En savoir plus Fermer l'alerte
Horaire de Fêtes 2017-2018 - Transport adapté En savoir plus Fermer l'alerte
Toutes les nouvelles

Nouvelles

LE PRÉSIDENT DU SYNDICAT NE CHANGERA PAS LE MODÈLE D’AFFAIRES DE LA STLÉVIS

23 Août 2017 - 13:45

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Pour diffusion immédiate

LÉVIS, le 23 août 2017 – « Quoi qu’il en dise et qu’il laisse entendre, le président du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud, monsieur Stéphane Girard, ne changera pas le modèle d’affaires de la Société de transport de Lévis », déclare le président de la Société, monsieur Michel Patry.

« M. Girard a tort lorsqu’il évalue que la meilleure possibilité d’augmenter le nombre d’emplois à la Société passe par l’abolition de la sous-traitance. La stratégie actuelle de la Société, qui consiste à augmenter le niveau de service en complémentarité avec le recours à des sous-traitants, a fait ses preuves », soutient M. Patry.

La création de services comme les parcours Lévisien et la conclusion d’ententes de transport intégré avec les écoles secondaires de la région a permis de faire passer le plancher d’emploi de 54 postes à 72 postes permanents au cours des 7 dernières années.

« Le recours à la sous-traitance dans l’ouest du territoire existe depuis plusieurs décennies. Nous sommes très satisfaits de la performance d’Autocars des Chutes et de la flexibilité de cette entreprise, qui a toujours assuré la desserte de cette partie du territoire », rappelle le président de la STLévis.

« Si les conditions sont au rendez-vous, la croissance du plancher d’emplois, espérée par monsieur Girard, ne viendra pas de la sous-traitance, mais plutôt de la croissance de l’offre de service de la Société sur l’horizon de notre plan stratégique 2015-2024 ».

D’ailleurs, les gouvernements du Canada et du Québec ont récemment annoncé des contributions totalisant 1,5 million $ afin de réaliser l'étude d’avant-projet et les plans et devis d’un nouveau centre de transport dans l’ouest de la ville.

« Le déclenchement d’un arrêt de travail compromettra certainement le bel élan que nous avons depuis 2010 et nous ramènera en arrière de plusieurs années. Le président du syndicat ne sert pas la cause qu’il prétend défendre, s’il maintien l’avenue d’une grève plutôt que la poursuite des négociations ».

– 30 –

Source : Jean-François Carrier
Directeur général
SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE LÉVIS
418-837-2401
Haut de page