Nouveau plan du réseau

Nouveau plan du réseau disponible

Consulter
BAISSE DE TARIF DU TITRE MÉTROPOLITAIN EN VIGUEUR DÈS FÉVRIER 2024 En savoir plus Fermer l'alerte
Toutes les nouvelles

Nouvelles

LA STLÉVIS TIENT À RECTIFIER LES FAITS RELATIVEMENT À LA CONTRIBUTION MUNICIPALE AU TRANSPORT EN COMMUN

7 Février 2023 - 15:15

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE


LÉVIS, LE 7 FÉVRIER 2023 – La Société de transport de Lévis tient à rectifier les faits au sujet de la contribution municipale de la Ville de Lévis au transport en commun et le lien malencontreux qui est fait entre cet enjeu et la négociation en vue du renouvellement de convention des chauffeurs d’autobus.

Il est injustifié de comparer la situation de Lévis avec des villes et agglomérations beaucoup plus populeuses, telles que Laval, Longueuil et Gatineau, comme il a été rapporté dans les médias au cours des dernières semaines. Selon les chiffres de 2022, la contribution de la ville de Lévis au transport en commun se compare plutôt à celle versée par les villes de Saguenay et Trois-Rivières, deux villes qui ont des populations semblables à celle de Lévis.

De plus, les critiques omettent de mentionner que la Ville a effectué un rattrapage important entre 2010 et 2020 en doublant les sommes investies dans le transport en commun. En 2023, la contribution municipale au budget de la STLévis s’établit à 13,57 M$, soit 42% du budget total de la Société de Transport de Lévis qui s’élève à 32,26 M$.

La contribution municipale de la Ville de Lévis est appelée à augmenter au cours des prochaines années, à la fois pour supporter la société dans son programme record d’investissement décennal de 500 M$, (Construction d’un nouveau garage, électrification de la flotte d’autobus, les voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture, synchronisation des feux de circulation) ainsi que l’ajout de 30 000 heures de service au cours des prochaines années.

Cela étant dit, il est opportun de rappeler que plusieurs des enjeux discutés à la table de négociation portent sur des questions non-monétaires, comme l’organisation du travail. Cette question a un impact direct sur le niveau de service offert au public. En particulier, le règlement de cet enjeu permettra de réduire les départs annulés durant l’été et à la rentrée scolaire en raison d’un manque de personnel disponible pour travailler.

–30–

SOURCE :

Sylvain Lévesque

Directeur, Proximité client et commercialisation 

Haut de page